Tableaux blancs interactifs : la fin d’une époque

Un point commun de plus pour Smart et Promethean, deux fabricants anglo-saxons de solutions interactives à l’intention des écoles et leaders du marché depuis la fin des années 90 (création de Smart en 1987 au Canada, création de Promethean en Grande-Bretagne en 1997).

Pendant de nombreuses années, ils se sont partagés les parts du marché éducatif de l’interactif et leur esprit innovant a contribué au développement du concept de « classe numérique » : on leur doit les premiers TBI, des logiciels interactifs complets et parfaitement adaptés aux besoins des enseignants, les premiers boîtiers de vote,  les plateformes de partage de ressources.

Après plusieurs années de croissance, soucieuses de pérenniser leur assise financière, les deux entreprises ont souhaité se lancer en bourse en 2010. Le moment ne pouvait pas être plus mal choisi puisque le ralentissement économique mondial a forcé la plupart des pays industrialisés à économiser dans le domaine de l’éducation. Les établissements scolaires ont renoncé à équiper leurs classes, les actions ont rapidement chuté (l’action de Smart par exemple est passé de 17 $ en 2010 à 1,30 $ en 2012). Par ailleurs, l’émergence des tablettes en milieu scolaire et la migration amorcée des solutions tableaux blancs vers les solutions écrans touch ou beamer interactif ont fini de sceller le destin de ces deux entreprises.  En effet, ni l’une ni l’autre n’a réussi à adapter son business model et sa stratégie au nouveau contexte.

Dans les chiffres rouges, Promethean a annoncé en octobre 2015 qu’elle allait être rachetée par le groupe chinois NetDragon Websoft, leader du marché des jeux en ligne et autres applications mobiles. Net Dragon, qui souhaite se diversifier dans l’éducation en ligne,  a sans doute été attiré par le savoir-faire de l’entreprise et l’excellente réputation en matière de solutions d’apprentissage et de collaboration en ligne : La communauté d’utilisateurs Promethean Planet, créée en 2006, compte plus 2 millions d’inscrits actifs. Le nouvel outil interactif cloud de Promethean, ClassFlow, lancé en 2014, se révèle prometteur puisqu’il comprend également les fonctionnalités d’un plateforme d’apprentissage.

DSC02175

Au bord du gouffre, Smart, pour sa part, vient d’être racheté par le taïwanais Foxconn Technology, le plus important fabricant mondial de matériel informatique (pour Apple, Motorola, Nintendo, Nokia ou Sony). Là aussi, l’entreprise prévoit sans doute de profiter de l’excellente réputation et de la place dominante de Smart dans le milieu scolaire (branding) pour écouler des écrans plats. Foxconn venant de racheter l’entreprise japonaise Sharp, spécialiste en écrans, il y là aussi des synergies possibles.

La situation financière de ces deux entreprises est temporairement rétablie, mais les défis listés plus haut demeurent et doivent être relevés. Espérons que ces unions improbables se révèleront salvatrices et ne signaleront pas la fin de deux entreprises pionnières et innovatrices dans le domaine des technologies éducatives.

Catégories : Divers
Mots-clés :